Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Robot de traite : effet de mode ou véritable solution travail ?

Robot de traite : effet de mode ou véritable solution travail ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Alors que le nombre d’exploitations laitières diminue, l’investissement dans un ou plusieurs robot(s) de traite est croissant. Il est souvent en lien avec la volonté des éleveurs pour plus de temps social, familial … permis grâce à plus de souplesse dans le temps de travail.

Dans les Ardennes, on compte en 2018, 60 exploitations équipées de Robot(s) de traite représentant 84 stalles.

Le robot de traite : confort de travail ?

L’atelier laitier est souvent assimilé à l’usure professionnelle (contrainte physique et horaire) : TMS (Trouble Musculo-Squelettique des épaules et coudes) liés à la traite et contrainte de l’astreinte de traite (2 traites par jour, 365j par an).

La machine assurant uniquement la traite, l’éleveur doit établir des protocoles afin d’assurer la surveillance et l’observation des animaux. L’intervention sur le troupeau est plus souple dans les horaires mais le Robot n’entraine pas que des changements sur l’organisation du travail. Il nécessite une réflexion plus globale qui accompagne les évolutions des compétences de l’éleveur : interpréter les données collectées par le robot afin d’optimiser les performances du troupeau.

Le Robot de traite : un outil au service de l’éleveur ?

Le Robot permet d’adapter les horaires de travail grâce à la suppression de l’astreinte de traite. Néanmoins, l’enquête (« Travail et Numérique : Comment faire des robots de traite un vecteur de la qualité de vie au travail des éleveurs ? » de l’ARACT Grand Est et la MSA) montre que le gain de temps obtenu par l’installation du robot de traite est systématiquement réinvestit dans les différents ateliers (voir en créant un nouvel atelier) au risque d’en augmenter la charge de travail.

Le robot génère une masse d’informations numériques à exploiter pour le suivi global du troupeau et individuel en cas de problème. Visibles sur l’ordinateur de l’exploitation, l’ensemble de ces données numériques sont aussi accessibles sur le smartphone 24h/24.

L’éleveur peut ainsi observer les paramètres de chaque vache (quantité de lait, nombre de passage, quantité de concentré ingéré au robot, acidose, mammite …) et adapter sa conduite.

Le robot de traite : une autre manière de concevoir son métier d’éleveur laitier ?

Le rapport avec le troupeau est changé, la traite n’est plus le moment privilégié de surveillance et de contact avec les animaux. Les données du robot ne peuvent pas remplacer votre observation et votre intervention. Il faut s’imposer des moments de surveillance et prévoir les interventions dans le bâtiment sans perturber le déplacement naturel des vaches et ainsi faciliter l’accès au robot.

L’avenir des élevages laitiers passe par une réflexion autour du travail et le Robot de traite est une des clefs en faveur de la souplesse horaire.

Afin de bien intégrer tous ces paramètres et le changement que cet outil procure il est peut être utile d’avoir des éléments complémentaires pour vous accompagner dans votre décision.

 

A partir de septembre 2020, le Pole Elevage Ardennes vous accompagne et vous propose 2 formations VIVEA :

  • « Et si j’installais un robot de traite », l’organisation du bâtiment, la technique d’élevage ou encore l’impact économique seront abordés avec visites d’exploitations pour l’apport de témoignages et d’échanges entre exploitants.
  • « Concilier traite robotisée et pâturage pour renforcer son autonomie alimentaire », la formation sera axée autour des clés pour développer le pâturage en traite robotisée avec une visite d’exploitations pour l’apport de témoignages et d’échanges entre exploitants.

Alors n’hésitez pas à contacter vos conseillères afin d’obtenir plus de renseignements : Cécile GOISET (conseillère en élevage laitier à la chambre d’agriculture des Ardennes) au 03.24.33.89.69 ou Cécile WIOT (Conseillère d’élevage lait pour ACE) au 06.85.97.83.05

 

Cécile GOISET
Conseillère réseau d’élevage lait
Chambre d’agriculture des Ardennes
03.24.33.89.69

c.goiset@ardennes.chamabgri.fr