Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Secteur horticole : du nouveau !

Secteur horticole : du nouveau !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans un courrier du 08 avril, le Préfet des Ardennes informe des derniers arbitrages concernant les activités relevant de l'horticulture.

 

 

 

 

Un certain nombre d’activités relevant de l’horticulture sont autorisées

D’un point de vue général, les produits alimentaires (légumes, fruits, plantes aromatiques) relèvent des produits de première nécessité dont la commercialisation reste autorisée.

Par extension, les plants potagers à visée alimentaire, constituent de « l’alimentation différée » et à ce titre peuvent également être vendus comme produits de première nécessité aux particuliers.

 

Différentes modalités d’exercice doivent être précisées en fonction de la nature des produits commercialisés

En pratique, trois possibilités doivent être distinguées, renvoyant pour chacune d’elles à des consignes sanitaires particulières à respecter :

  • S’agissant des jardineries non pourvues d’un rayon d’alimentation et s’agissant de la vente de fruits et légumes et/ou de  plants et semis potagers, que ce soit au niveau des serres de production ou d’une exploitation agricole,l’activité commerciale n’est autorisée que sous la forme de la vente à emporter, et dans le respect des consignes sanitaires. La vente des produits non alimentaires n’est pas autorisée dans ce cadre de la vente à emporter. Par dérogation, la vente à destination des exploitants agricoles est autorisée sans restriction au titre de l’exercice de l’activité professionnelle. En outre, cette vente de produits alimentaires, peut également continuer à s’exercer dans le cadre des marchés faisant l’objet d’une dérogation pour continuer à fonctionner (à ce stade 13 marchés dans les Ardennes)

 

Ces prescriptions sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’état sanitaire.

Actualités en relation