Vous êtes ici : Accueil > Actualités >  Influenza aviaire : Détection d’un foyer dans les Ardennes

Influenza aviaire : Détection d’un foyer dans les Ardennes

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

45 communes des Ardennes en zone réglementée suite à la détection d'un cas d'Influenza aviaire

Comme plusieurs pays d'Europe, la France est confrontée à un épisode d'Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) depuis la mi novembre.

Une suspicion clinique vient d'être confirmée dans une basse-cour à proximité de Rethel.

2 zones réglementées sont définies dans des rayons de 3km (qui délimite la zone de protection) et 10 kms (qui délimite la zone de surveillance) autour de la basse-cour concernée.

45 communes des Ardennes en zone réglementée suite à la détection d'un cas d'Influenza aviaire

Dans ces communes, les mesures suivantes s'appliquent :

  • les mouvements de volailles et le transport des oeufs sont strictement interdits ;
  • les remises en place de volailles sont également interdites ;
  • les volailles de basse-cour doivent impérativement être confinéees dans les bâtiments ou des enclos avec pose de filets sur le dessus pour éviter tout contact avec des oiseaux sauvages ou d'élevage ;
  • Tous les transports d'oiseaux vivants (y compris vers l'abattoir), de fumiers et de lisiers à l'intérieur, en provenance ou à destination de ces zones, sont interdits ;
  • Les rassemblements de volailles (foires, marchés, expositions) sont interdits ;
  • Le lâcher de gibier à plumes est interdit.

 

Plus que jamais, l'application d'un niveau de biosécurité maximal par l'ensemble des éleveurs et intervants en élevage, doit être stritement observée pour protéger les élevages et limiter la propagation de ce virus.

 

De plus, la vigilance et la surveillance de tous, professionnels, partenaires sanitaires, particuliers détenteurs d'oiseaux, chasseurs sont primordiales pour détecter toutes suspicions de maladies dès les premiers signes (baisse de consommation d'aliments ou d'eau, chute de ponte, signes nerveux tels que torticolis, animaux qui tournent sur eux-mêmes, apathie, augmentation dela mortalité de volailles...) qui doivent être déclarés sans délai à un vétérinaire et à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).

 

Consulter la répartition des foyers par département

À la date du 28 janvier, la France compte 418 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène en élevage confirmés par le laboratoire national de référence (LNR) de l’ANSES.

 

Pour rappel, l'influenza aviaire n'est pas transmissible à l'Homme par la consommatinon de viande de volailles (oeufs, foie gras et plus généralement de tous produits alimentaires).