Vous êtes ici : Accueil > Actualités > PPA / Influenza aviaire : points de situation

PPA / Influenza aviaire : points de situation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Alors que l’ensemble du territoire national est passé en niveau de risque « élevé » pour l'influenza aviaire, les restrictions PPA tendent vers un allégement...

 

 

Influenza aviaire : le point sur la situation en France

Après un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) détecté en Haute-Corse, un autre foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), a été confirmé en France fin novembre 2020 dans les Yvelines.
 

Julien DENORMANDIE, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a relevé le niveau de risque de « modéré » à « élevé » sur tout le territoire français et appelle l’ensemble des acteurs concernés, professionnels et  particuliers, détenteurs d’une basse-cour à appliquer strictement les mesures de protection contre l’influenza aviaire, à savoir :

  • claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
  • interdiction de rassemblements d’oiseaux (exemples : concours, foires ou expositions) ;
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces départements à des rassemblements organisés ;
  • interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
  • interdiction de l’utilisation et du transport d'appelants pour la chasse au gibier d’eau.

 

La vigilance, le respect des mesures de biosécurité et l'enfermement des oiseaux constituent les uniques moyens de se prémunir d'une infection en élevage.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, foie gras et plus généralement de tous les produits alimentaires.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le service diversification à la Chambre d’Agriculture : 03 24 56 89 40

 

Peste Porcine Africaine (PPA) : le point sur la situation dans le Grand Est et en Belgique

La Peste Porcine Africaine (PPA) est une maladie causée par un virus non transmissible à l’Homme qui touche uniquement les porcs et les sangliers. Cette maladie est apparue récemment dans plusieurs pays d’Asie, d’Europe de l’Est mais aussi en Belgique.

Après 25 mois de lutte et 7,5 mois sans circulation du virus, la Belgique voit de perspectives positives. Ainsi après avoir effectué un dépôt d’un dossier de recouvrement d'un statut indemne, une réponse positive vient d'être donnée le 20 novembre dernier.
Enjeu : reprise de l’élevage porcin et facilitation du commerce intra-européen

Plusieurs étapes auront lieu d'ici 2021 à savoir la simplification du zonage et disparition de la ZI (zone infectée), levée des restrictions forestières, tout en maintenant la pression sur la faune sauvage et d'ici 2022 vers un démantèlement des clôtures.

Si les perspectives sembles en bonne voie du côté belge et français, la situation outre-rhin démontre que la vigilance reste de rigueur.

 

Actualités en relation